Écrire en atelier

Pour un grand nombre de débutants, même si l’envie est là, seul, chez soi, il faut une grande détermination pour se donner le temps d’écrire. S’inscrire aux ateliers est pour beaucoup une façon de s’en donner la « permission ».
Ensuite, on y revient chercher la consigne qui permet de démarrer facilement, l’accompagnement de l’animatrice, la découverte et l’exploration d’outils mais aussi le soutien du groupe et le partage des textes. Je constate toujours avec joie combien la créativité s’épanouit spontanément grâce à la présence chaleureuse des participants.

Lors des ateliers, on ressent fortement la circulation d’énergie positive. Elle engendre le plaisir et induit un surplus de confiance. C’est mon premier objectif. Les autres varient en fonction du type d’atelier proposé et du public débutant ou non.
On le sait : lire et écrire le plus possible est la meilleure façon d’aller vers une écriture plus juste, fine et personnelle. Néanmoins, l’accompagnement et le partage en groupe apportent une aide considérable.

Et après ?
Le plaisir et la confiance gagnés en atelier aident, je crois, à s’investir dans l’inévitable travail solitaire de l’écriture (je tiens beaucoup, du reste, à favoriser l’autonomie) ; à chacun de décider quelle place, quel investissement d’énergie et de temps, il souhaite lui consacrer.

Témoignage
« Fin août 2011. Je participe à un atelier d’écriture de Jacqueline Daussain, « pour voir ». Je suis dans mes petits souliers. J’ai choisi le stage « Autoportrait stroboscopique »… Se dévoiler, quelle drôle d’idée… J’ai peur de ne pas y arriver, d’avoir l’air bête. Je regarde autour de moi. Les autres participant-e-s se tortillent sur leurs chaises, échangent des sourires timides. Sont-ils aussi embarrassés que moi ? Jacqueline lance le mouvement. Au fil de ses propositions d’écriture et des lectures collectives, une dynamique de groupe s’installe, douce, bienveillante. Mes souliers se desserrent. En fin de journée, ce sont presque des chaussons. L’air de rien, avec délicatesse, Jacqueline nous guide. Ses propositions d’écriture viennent chercher, inspirer chaque participant, où qu’il soit en écriture ou dans son imaginaire. Jacqueline repère le bon, le souligne, l’accompagne.
Nous sommes en 2014. Je participe toujours aux ateliers de Jacqueline. »
Carine

Publicités